Ni sanctions, ni exemptions pour les parents réfractaires aux 11 futurs vaccins

vaccins-autisme-big-pharma-mondialisation.jpg

Mardi 26 septembre, la ministre de la santé, Agnès Buzyn, a dévoilé, deux jours avant la présentation officielle du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, sur BFM-TV, les derniers arbitrages concernant les modalités de l’extension de l’obligation vaccinale. Continuer à lire … « Ni sanctions, ni exemptions pour les parents réfractaires aux 11 futurs vaccins »

Publicités

Vladimir Poutine juge les sanctions à l’égard de la Corée du Nord inutiles et inefficaces

poutine.jpg
« S’engager dans une hystérie militaire » autour de la Corée du Nord pourrait « aboutir à une catastrophe planétaire ». Ainsi Vladimir Poutine commente-t-il la réaction américaine qui n’exclut pas une riposte militaire d’envergure à l’égard de la Corée du Nord. En effet, les manœuvres militaires engagées par les Etats-Unis et Séoul sont perçues par le dictateur nord-coréen comme la répétition d’une invasion alors même que les tirs nord-coréens attestent de la considérable progression technologique de Pyongyang sur le plan du nucléaire militaire.

Pour Dorian Malovic, journaliste au journal la Croix et spécialiste du régime de Pyongyang, la politique du bâton n’intimide pas le dictateur et « la communauté internationale doit changer de logique » sur le dossier nord-coréen.

Comment expliquer l’inefficacité des sanctions de l’ONU ?

En effet, la plupart des sanctions n’ont pour ainsi dire pas été jusqu’à présent appliquées, la Chine demeurant un important partenaire économique de la Corée du Nord ainsi que la Russie et, plus surprenant encore, le Japon.

Affichage diplomatique qui fait donc écran de fumée.

Prendre acte que la Corée du Nord est désormais une puissance nucléaire nouvelle qui ne fera pas marche arrière doit constituer un acte de lucidité de la communauté internationale.