Police des arrières pensés : comment l’Etat français condamne les opinions dissidentes

barbeles-illustration_13634_w620

Il y a des choses qui sont indicibles, même dans la sphère privée. Un décret liberticide publié en plein mois d’août 2017, est passé relativement inaperçu par nos concitoyens. Ce décret, porté par Edouard Philippe, par le garde des sceaux Nicole Belloubet et le ministre des outre-mer Annick Girardin a été approuvé par le Conseil d’Etat. Continuer à lire … « Police des arrières pensés : comment l’Etat français condamne les opinions dissidentes »

Publicités