Les algorithmes de la censure régiront bientôt votre information

facebook-is-watching-you3

Facebook, l’Otan et de nombreux titres de la grande presse profitent des élections pour travailler à un modèle de contrôle orwellien. Il s’agit de purger internet de ce qu’ils prétendent être des fausses nouvelles, ou « fake news » en novlangue angliciste. Le New York Times y consacre un article. Ces justiciers de l’extrême se sont réunis dans une coalition majoritairement financée par des géants privés Américains tels que Google. Continuer à lire … « Les algorithmes de la censure régiront bientôt votre information »

Publicités

Facebook s’appuie sur les médias du système pour contrôler l’information

cross_check

Dans un communiqué de presse daté de 3 mars, Facebook annonçait l’activation en France de l’outil de « fact-checking » : vérification des faits en français. Les médias qui collaborent sont les suivants : l’AFP, BFMTV, l’Express, France Média Monde, France Télévisions, Libération, le Monde et 20 Minutes.  Continuer à lire … « Facebook s’appuie sur les médias du système pour contrôler l’information »

Facebook prend les premières mesures pour contrôler l’information

facebook-is-watching-you3

Les « fausses informations » sont devenues le cheval de bataille des médias de l’oligarchie outre-Atlantique qui les accusent d’avoir, entre autre, permis l’élection de Donald Trump. Continuer à lire … « Facebook prend les premières mesures pour contrôler l’information »

Facebook part en guerre contre la désinformation

facebook-is-watching-you3

Après s’être défendu d’avoir influencé l’élection de Donald Trump, Mark Zuckerberg – PDG du réseau social – a annoncé une série de mesures pour lutter contre les articles jugés mensongers. Le patron de la firme américaine affiche sa volonté à lutter contre la désinformation sur le réseau.

La principale mesure consistera à afficher un message d’alerte accompagnant les articles ayant été signalés comme mensongers. Pour distinguer les fausses informations, le réseau social espère pouvoir s’appuyer sur ses utilisateurs.

Facebook ne partirait-il pas plutôt en guerre contre la Réinformation ?