Police des arrières pensés : comment l’Etat français condamne les opinions dissidentes

barbeles-illustration_13634_w620

Il y a des choses qui sont indicibles, même dans la sphère privée. Un décret liberticide publié en plein mois d’août 2017, est passé relativement inaperçu par nos concitoyens. Ce décret, porté par Edouard Philippe, par le garde des sceaux Nicole Belloubet et le ministre des outre-mer Annick Girardin a été approuvé par le Conseil d’Etat. Continuer à lire … « Police des arrières pensés : comment l’Etat français condamne les opinions dissidentes »

Publicités

Christine Tasin condamnée pour islamophobie

tasin.jpg

Le « pas d’amalgame » est décidemment une atteinte à la liberté d’expression.

Lors d’une manifestation du SIEL, Christine Tasin présidente de l’association anti-Islam Résistance républicaine aurait prononcé un discours « islamophobe ». Le tribunal correctionnel de Paris lui reproche d’avoir tenu des propos violents à l’encontre des musulmans, suite à l’attentat de Magnanville. Des paroles susceptibles de provoquer « un vif sentiment de rejet, voire de haine à l’encontre de cette communauté prise dans son ensemble ». Continuer à lire … « Christine Tasin condamnée pour islamophobie »

Henry de Lesquen à la barre

Lesquen.png

Henry de Lesquen comparaissait ce mercredi devant la XVIIème chambre Correctionnelle à propos de messages publiés sur Twitter en 2015.

L’audience fut longue de 8 heures ; la salle était pleine et les soutiens d’Henry de Lesquen présents. Maître François Wagner, avocat du prévenu commença par déposer une Question Prioritaire de Constitutionnalité par laquelle il demandait au Conseil Constitutionnel d’invalider la possibilité pour des associations antiracistes de se constituer parties civiles alors qu’elles n’ont subi aucun dommage. La question a été mise en délibéré. Continuer à lire … « Henry de Lesquen à la barre »