L’Union Européenne reporte une nouvelle fois le vote sur le glyphosate

4021289lpw-4021735-article-glyphosate-jpg_3554815_660x281

L’Union Européenne devait se prononcer mercredi 25 octobre sur le renouvellement ou non de l’autorisation du glyphosate, qui est le pesticide le plus utilisé dans le monde actuellement, mais elle a reporté le vote. Selon une porte-parole de la Commission, l’objectif reste de « trouver une solution qui bénéficie du soutien le plus large possible, qui assure un haut niveau de protection de la santé humaine et de l’environnement, en ligne avec la législation européenne et fondée sur les données scientifiques disponibles ». Continuer à lire … « L’Union Européenne reporte une nouvelle fois le vote sur le glyphosate »

Le libre journal des sciences et des techniques s’élève contre l’extension de l’obligation vaccinale

vaccin.jpg

Le libre journal des sciences et des techniques est une émission de Radio Courtoisie dirigée par Paul Deheuvels. Vendredi dernier, le 22 septembre, ce libre journal était consacré à l’obligation vaccinale. Paul Deheuvels et ses deux invités ont évalué le projet du gouvernement de contraindre les parents à faire injecter pas moins de 11 vaccins aux enfants avant leurs deux ans. En résumé, une telle couverture vaccinale n’est pas dans l’intérêt des enfants, compte tenu d’une balance déséquilibrée entre les bénéfices et les risques. Continuer à lire … « Le libre journal des sciences et des techniques s’élève contre l’extension de l’obligation vaccinale »

Selon des chercheurs, le premier homme est apparu en Europe et non pas en Afrique

hyperborée

Deux études (ici et ) parues récemment dans la revue scientifique PLOS one, relancent le débat sur l’origine de l’espèce humaine. On entend depuis des décennies que l’homme est né en Afrique mais cette étude tente de démontrer qu’il viendrait plutôt du berceau méditerranéen. Continuer à lire … « Selon des chercheurs, le premier homme est apparu en Europe et non pas en Afrique »

Les technologies numériques retardent le développement du langage chez l’enfant

3834-langage-enfant_2

C’est ce que prouve une étude canadienne. Les chercheurs ont étudié le temps passé devant un écran de 900 enfants âgés de 6 mois à 2 ans. Les enfants passent en moyenne 30 minutes par jour devant un écran, tablette ou téléphone. Continuer à lire … « Les technologies numériques retardent le développement du langage chez l’enfant »

La monoculture du maïs rend fou

 

mais alsace.jpg

La population des hamsters en Alsace ne cesse de décroître. En s’intéressant de près à leur alimentation, des chercheurs de Strasbourg ont fait une inquiétante découverte. En effet, les hamsters nourris exclusivement de maïs deviennent stériles, agressifs et tuent leurs petits. Continuer à lire … « La monoculture du maïs rend fou »

Le vaccin contre le papillomavirus mis en cause devant le médiateur européen

vaccin-papillomavirus

Des médecins et chercheurs danois ont porté plainte contre l’Agence en charge des médicaments en Europe. Ils l’accusent d’avoir menti à propos des vaccins contre le cancer du col de l’utérus. Continuer à lire … « Le vaccin contre le papillomavirus mis en cause devant le médiateur européen »

Le prix Lyssenko remis ce mercredi soir à Thomas Piketty

Lysenko_with_Stalin.gif

Le prix Lyssenko, du nom du tristement célèbre pseudo-savant soviétique, est remis chaque année par le Carrefour de l’Horloge a une personnalité qui s’est illustrée dans la désinformation scientifique. Continuer à lire … « Le prix Lyssenko remis ce mercredi soir à Thomas Piketty »

Vers plus de vaccinations obligatoires ? 

bb-vaccin

En septembre dernier, une étude démontrait que 4 français sur 10 se méfiaient des vaccins. Les six mois de concertation citoyenne sur la vaccination organisée par le ministère de la Santé reflètent cette méfiance.

Face à ce constat, le rapport de la concertation remis à Marisol Touraine préconise d’augmenter le nombre de vaccins obligatoires…  pour mieux convaincre les sceptiques ! Continuer à lire … « Vers plus de vaccinations obligatoires ? « 

Santé publique : des traces de perturbateurs endocriniens chez les femmes enceintes

oolution_perturbateurs-endocriniens-cosmetiques

Une étude de l’agence Santé Publique France, publiée mercredi, a retrouvé des traces de perturbateurs endocriniens sur la quasi-totalité des 4.000 femmes enceintes de l’échantillon d’étude.

Les perturbateurs endocriniens sont des polluants chimiques qui perturbent le système hormonal.

Pèle-mèle, on a retrouvé du bisphénol A, des phtalates, un insecticide, des dioxines, etc. « Pour certains, des cancérigènes avérés ou suspectés », selon Santé Publique France. l’Agence ajoute que les femmes enceintes constituent une population particulièrement sensible car « l’exposition prénatale à ces polluants est soupçonnée d’avoir des répercussions sur la grossesse ainsi que sur le développement et la santé ultérieure de l’enfant ».

Deux études ont estimé le coût de l’exposition aux produits chimiques. La première, publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology en mars 2015, chiffre à 157 milliards d’euros par an le coût pour l’Union Européenne. l’Autre, publiée mardi 18 octobre dans la revue The Lancet Diabetes and Endocrinology, estime ce coût pour les Etats-Unis à 308 milliards d’euros.