Immigration: les Arvernes dénoncent une politique faussement rigoureuse

migrants_africains

Le gouvernement a mis sur la table un projet de loi « asile et immigration » et multiplie les annonces publiques avant de la soumettre aux parlementaires. Mais les Arvernes, un groupe de hauts fonctionnaires, d’économistes, de chefs d’entreprise et de professeurs d’université, doutent de l’ambition présidentielle sur ce sujet. Derrière l’apparence d’une politique plus rigoureuse que sous la présidence Hollande se cacherait pour eux une réalité diamétralement opposée : la poursuite d’une immigration massive, incontrôlée, face à laquelle les moyens juridiques et financiers dédiés sont en baisse. 

Pourtant, plusieurs associations défendant les clandestins dénoncent une politique sévère de Macron concernant l’immigration ?

Cependant le gouvernement français prend des mesures favorables à l’immigration. La circulaire Valls de 2012, augmentant de 30 % les régularisations des étrangers en situation irrégulière depuis cinq ans et dont l’abrogation était attendue, a été maintenue. Alors qu’une réduction des moyens de l’Aide Médicale d’État était également attendue, la loi de finances pour 2018 augmente de 108 millions d’euros des moyens médicaux consacrés aux clandestins. Les moyens que le gouvernement déploiera en Afrique pour constituer des équipes sur place chargées d’examiner les demandes ne dissuaderont pas les déboutés de l’asile de franchir le Sahel pour rejoindre l’Europe. Mais ils engendreront des coûts considérables…

Quelle conclusion peut-on en tirer?

Après huit mois de pouvoir, la politique de lutte contre l’immigration est similaire à celle du quinquennat précédent, entre impuissance et respect des conventions internationales. Depuis l’été 2015, près de 1,5 million de migrants ont rejoint l’Europe, surtout en Allemagne. Plus de la moitié d’entre eux sont parti des centres d’accueil allemands pour se disperser en Europe où les frontières intérieures ont été supprimées.

Les Arvernes proposent des mesures à prendre d’urgence, faute de quoi : « les grands discours ne suffiront plus pour masquer une réalité qui s’impose à tous : l’immigration massive et incontrôlée, n’est que le début de migrations plus vastes au XXIe siècle qui viendront fragiliser, diviser et miner l’unité nationale et européenne. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s