Des origines nordiques pour les premiers Grecs de Grèce

img_6916

Les Mycéniens sont la première civilisation grecque identifiée en Grèce. Cette civilisation est apparue vers 1650 avant notre ère et a disparu quelques 500 ans plus tard. Elle est souvent symbolisée par le masque dit d’Agamemnon, découvert par Heinrich Schliemann. 

La revue Nature a publié en août une étude sur l’ADN d’anciens Mycéniens, comparés à des Minoens. Premier constat : dans l’ensemble, ces deux peuples étaients génétiquement assez proches et descendaient pour l’essentiel des populations néolothiques d’Anatolie et de la mer Egée.

Deuxième constat : les Mycéniens se distinguent par une origine boréenne, certes minoritaire : 4 à 16% de l’ADN des Mycéniens analysés révèlent une empreinte indo-européenne, issue d’Europe du Nord-Est voire de la steppe sibérienne. Une noble ascendance qui aurait subi une certaine dilution, mais que l’on retrouve encore dans l’ADN des Grecs d’aujourd’hui.

Cette découverte donne du crédit à la thèse selon laquelle les Grecs étaient implantés en mer Baltique avant de s’installer en Méditerrannée, où il auraient fuit la péjoration climatique survenue aux alentours du XVIème siècle avant Jésus-Christ. Une thèse qui est notamment celle de Renzo Di Felice, auteur de Homère dans la Baltique.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s