Le pape s’engage clairement en faveur d’une politique immigrationniste

pape migrant pieds

La Journée mondiale du migrant et du réfugié sera célébrée le 14 janvier 2018 dans l’Église catholique. Mais le pape François a publié dès cet été sa lettre sur les migrants pour cette occasion. Il y développe un engagement fort et clair en faveur d’un accueil large des migrants. Il donne aussi une liste de mesures concrètes à mettre en place.

Quelle est la position de l’Eglise catholique sur les migrants ?

Depuis le pape Jean XXIII et le concile Gaudium et Spes dans les années 1960, l’Eglise catholique a clairement promu un droit de migrer, même pour des raisons économiques. La lettre du pape François est dans cette lignée. Il fait d’ailleurs référence à un texte de 1952 sur le sujet, qui partait de l’émigration en Egypte de la sainte famille après la naissance de Jésus. Incidemment, le pape montre que les attaques terroristes et islamistes en Europe n’ont pas fait varier cette politique de l’ouverture de l’Eglise.

Pour le pape, « la sécurité personnelle doit toujours passer avant la sécurité nationale »

Cette phrase a choqué de nombreuses personnes, dont le journal Présent. Le pape insiste en demandant d’assurer la sécurité des migrants vis, de faciliter leur voyage, actuellement très dangereux, de réformer l’accueil aux frontières, et de ne pas mettre en prison les immigrés illégaux. Il promeut aussi un large regroupement familial, et dénie aux pays le droit de le soumettre à des possibilités économiques. Les pays devraient faciliter l’accès au travail, aux subventions, à la citoyenneté.

Quid de l’intégration de ces masses migratoires ?

Selon le pape, intégrer ne veut pas dire assimiler. Les migrants devraient pouvoir conserver leur langue et leur culture pour créer des sociétés multi-culturelles. Pour ce faire, il faudrait rééduquer les autochtones, dont les Européens, à mieux accepter les migrants. Tout un programme qui a été salué avec enthousiasme par la presse bien-pensante.

Publicités

2 réflexions sur « Le pape s’engage clairement en faveur d’une politique immigrationniste »

  1. A reblogué ceci sur La vérité est ailleurset a ajouté:
    Selon le pape, intégrer ne veut pas dire assimiler. Les migrants devraient pouvoir conserver leur langue et leur culture pour créer des sociétés multi-culturelles. Pour ce faire, il faudrait rééduquer les autochtones, dont les Européens, à mieux accepter les migrants. Tout un programme qui a été salué avec enthousiasme par la presse bien-pensante.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s