Le gouvernement veut renforcer l’obligation vaccinale

vaccin fille

Le 4 juillet 2017, le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé devant le Congrès réuni à Versailles qu’il allait rendre obligatoires 11 vaccins pour les nouveaux-nés, contre trois aujourd’hui.

En comptant les rappels, cela représente 25 à 40 doses avant l’âge de 18 mois !

De nombreuses réactions ont eu lieu à cette annonce…

Les principales critiques portent sur l’absence d’évaluation des risques d’injecter autant de vaccins en aussi peu de temps sur des bébés. Par ailleurs, ces vaccins sont chargés d’adjuvants, aluminium, squalène, notamment. Injectés dans le corps des nourrissons, ces substances sont suspectées d’avoir parfois des effets indésirables à moyen ou à long terme.

On peut s’interroger sur l’indépendance du gouvernement envers l’industrie pharmaceutique dans une telle décision…

Alors même que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a reconnu dans le journal Le Parisien que « les industriels allaient gagner de l’argent avec cette mesure ». On parle de 110 à 120 millions €/an. Elle était au conseil d’administration de deux laboratoires très impliqués dans les vaccins, Novartis et Bristol-Meyers Squibb, de 2009 à 2011.

Emmanuel Macron lui-même a publiquement bénéficié du soutien pour sa campagne de Serge Weinberg, président de Sanofi, principal producteur français de vaccins !

Par ailleurs, la Ministre de la Santé contourne la décision du Conseil d’Etat du 8 février 2017. Elle demandait le retour dans les pharmacies du seul vaccin obligatoire, le DT-P (diphtérie, tétanos, polio) sans qu’il ne soit associé à d’autres vaccins facultatifs.

Et alors que plus de 1100 000 personnes ont signé la pétition lancée par le processeur Joyeux pour le retour du DT-P sans aluminium !

Une vraie mesure antidémocratique, donc.

Plus profondément, on peut s’interroger sur le bafouement du consentement libre et éclairé de chaque patient sans obligation de l’État, sans aucune pression de son médecin. Où est l’accès à une information claire et transparente de la balance bénéfice/risque de cet acte, que prévoyait la loi Kouchner de mars 2002 ?

Publicités

1 réflexion sur « Le gouvernement veut renforcer l’obligation vaccinale »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s