CNN, la chaîne de télévision américaine d’« information » en continu fondée en 1980 par Ted Turner, est dans la tourmente

CNN-google-fake-news

Pendant la récente campagne présidentielle, les Américains l’avaient ironiquement surnommée « Clinton News Network », tellement son parti pris pro-Hillary était évident. Un peu comme si, en France, des esprits taquins surnommaient BFMTV « Banque Finance Macron à Toute Vapeur ». 

Jeudi, notre équipe de réinformateurs a évoqué un entretien en caméra caché de John Bonifield…

Bonifield, l’un des dirigeants de CNN, y revendique sans scrupules les « fausses informations » (« fake » en anglais) diffusées par la chaîne au sujet des liens supposés de Donald Trump avec la Russie. Bonifield qualifie ces « fakes » de « conneries pour l’audience ».

Des « conneries », certes, mais suffisamment efficaces pour pousser, en avril dernier, le général Michael Flynn à la démission de son poste de Conseiller à la Sécurité Nationale.

Van Jones, journaliste à cette même CNN, par ailleurs militant noir pour les droits civiques, et ancien conseiller du président Obama, a par ailleurs reconnu, également en caméra cachée, que le « dossier russe » monté contre Donald Trump est complètement vide.

Mais il y a mieux…

Un article publié jeudi avant-dernier par CNN affirmait que le Congrès américain enquêtait sur les liens entre Anthony Scaramucci, un membre de l’équipe Trump, et un fonds d’investissement russe. Un « fake » total, comme l’a révélé le site Breitbart News. 

Le média pro-russe Sputnik a pour sa part souligné qu’en plus d’être un « fake », l’article contenait un certain nombre d’erreurs factuelles manifestes. La queue entre les jambes, CNN a dû retirer l’article et présenter ses excuses à ses lecteurs. Les trois journalistes fautifs ont par ailleurs démissionné. Toutes choses totalement impensables en France, soit dit en passant…

L’équipe Trump peut donc pavoiser…

L’audience de CNN est en chute libre. Pour Sarah Sanders, le porte-parole du président, ces dérives sont « une honte pour l’ensemble des médias américains ». Et pour le président lui-même : « Qu’en est-il de NBC, CBS et ABC [trois grandes chaînes nationales] ? Qu’en est-il des ratés du New York Times et du Washington Post ? Ce sont tous de faux médias ! ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s