Le sort dramatique des Blancs sud-africains pauvres

31822D3000000578-0-image-a-35_1456329838805.jpg

Il est des réfugiés dont l’on ne parle pas. Des ONG encouragent, en violation du droit international, des clandestins subsahariens encadrés par des réseaux de passeurs à rejoindre l’Europe en leur fournissant des itinéraires et une aide matérielle. Mais, pour la situation préoccupante des Blancs d’Afrique du Sud, silence…

Un grand nombre a fuit le pays…

La politique discriminatoire qui succède à l’apartheid, favorise certaines catégories de la population noire liées au nouveau pouvoir zoulou de l’ANC. Elle est déjà largement responsable de la « fuite des cerveaux », depuis 20 ans, vers les nations anglophones.

Cette fuite des cerveaux est encouragée par une violence endémique

Des milliers de Blancs ont ainsi été assassinés depuis 1994. Une étude estime que 40% des Sud-Africaines sont violées au cours de leur vie.

Mais ce phénomène de fuite, qui touche surtout les Blancs éduqués du pays, ne doit pas occulter la réalité misérable des nouveaux ghettos et bidonvilles blancs.

Près de 400 000 Boers, selon les responsables d’Afriforum, organisation défendant les droits des minorités, vivraient aujourd’hui dans 80 ghettos

…dans des conditions proches du plus grand « Township » d’Afrique du Sud, celui de Soweto, près de Johannesburg. D’autres organismes avancent quelques dizaines de milliers. Une guerre des chiffres révélatrice des tensions sociales et raciales qui animent la société sud-africaine.

En 2009, le Canada a accordé le statut de « réfugié » à un citoyen sud-africain. Un Afrikaner. Brandon Huntley, après avoir été battu et poignardé lors de 7 tentatives de vol, avait fuit son pays de naissance. Il avait été reconnu par les autorités canadiennes « l’incapacité ou manque de volonté » du gouvernement de l’ANC de le protéger.

Un précédent encore isolé ?

Pour le géopolitologue François Lafargue, « Ces Blancs souvent peu qualifiés ne parviennent plus à trouver un travail dans un pays où la couleur de la peau prime sur la compétence » ; « ils connaîtront le même sort que les Français d’Algérie ou les Britanniques de Rhodésie du Sud ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s