Déroute du Front National aux législatives

FN.jpg

Si il y avait trois choses à retenir du premier tour des législatives il s’agissait de : l’écrasante future majorité d’En Marche au Palais Bourbon, l’abstention importante, mais aussi et surtout la déroute importante du parti de Marine Le Pen et de Florian Philippot.

Avec 13,2 % des suffrages exprimés, le parti frontiste fait moins bien qu’en 2012. Il avait alors atteint 13,6 % des voix. 

Et compte tenu d’une participation plus faible, il perd plus de 500 000 voix, passant de 3,5 millions de suffrages à moins de 3 millions.

Pourquoi une telle déroute ?

Il faut déjà dire que les élections législatives amplifient systématiquement les résultats des présidentielles au bénéfice de son vainqueur, et donc au détriment des perdants. Mais en l’occurrence, le recul du Front est sans précédent. Dans une tribune publiée sur Polemia, Jean-Yves Le Gallou y voit deux causes principales. D’une part les candidats Front payent les pots cassés d’une campagne présidentielle désaxée, polluée par la question de l’euro et où Marine Le Pen a déserté ses fondamentaux et a campé sur des positions de gauche. Et d’autre part une campagne législative sans souffle et sans espérance, contrairement à celles faites par la FI et la LREM.

Plus grave encore, l’étiquette FN ne semble plus être un pré-requis pour qu’un candidat de la droite nationale ait de bon résultats.

Et Emmanuelle Ménard et Jacques Bompard en sont de parfaits exemples. Bien que soutenue par le FN, la femme du maire de Béziers n’en est pas adhérente et recueille davantage de suffrages que Marine le Pen au premier tour des présidentielles. D’autre part Jacques Bompard est quant à lui carrément opposé à un candidat investi pas le Front National et accède malgré tout au deuxième tour, derrière un candidat LREM.

Le Front-National peut-il toutefois miser sur davantage que deux sièges au Palais Bourbon ?

Ce qui peut sauver le parti de Marine le Pen, c’est l’actuelle déroute des Républicains. C’est sans doute d’ailleurs ce qui lui a permis d’accéder au deuxième tour dans plus de 100 circonscriptions.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s