Le président russe Vladimir Poutine s’adresse aux Français

poutine figaro.jpg

Le président russe Vladimir Poutine a donné un entretien exclusif au Journal le Figaro

En France à l’occasion de l’inauguration de l’exposition à Versailles sur Pierre Le Grand où Vladimir Poutine a également rencontré le président Emmanuel Macron, le président russe en a profité pour accorder une entrevue au journal Le Figaro.

Il a commencé par rappeler que les relations entre la France et la Russie très anciennes, qu’elles avaient commencée bien avant Pierre Le Grand. Il espère que l’élection d’Emmanuel Macron donnera une nouvelle impulsion aux relations franco-russes.

Poutine a-t-il fait des retours sur sa rencontre avec le nouveau président de la République ?

Pour Vladimir Poutine, Emmanuel Macron a l’air d’être très pragmatiques : « nous avons des points de convergences qui permettront de travailler sur les questions clés de la politique internationale ».

Poutine s’est-il prononcé sur la Syrie ? 

Vladimir Poutine a souligné approche constructive de la Turquie et de l’Iran. Il a rappelé que des zones de désescalade étaient en cours de construction, en notant que ces zones n’avaient pas vocation à être des prototypes de démembrement du territoire syrien, mais des prémices de coopération qui devait précéder la reconstruction politique.

« Je ne me sens pas en mesure de décider de l’avenir de la Syrie, ces décisions reviennent au peuple syrien ».

Sur les accusations d’utilisations d’armes chimiques, il affirme être « d’accord » avec la ligne rouge fixée par Emmanuel Macron en cas d’utilisation de ces armes chimiques. Il a rappelé qu’il n’avait aucune preuve que de telles armes auraient été utilisées par le gouvernement de Bachar Al-Assad. Pour lui, c’est un mensonge inventé pour pousser la communauté internationale. Il laisse entendre en revanche que ces armes pourraient également être utilisées par la rébellion.

Poutine s’est-il dit déçu de la politique étrangère de Donald Trump ?

Abordant la question des relations entre les États-Unis et la Russie, sur fond d’accusations infondées d’ingérence de hackers russes dans la campagne électorale américaine, Vladimir Poutine a indiqué que les présidents arrivent et repartent, mais la politique américaine ne change pas.

« La bureaucratie est très puissante en Amérique. La personne élue a son opinion, ses idéaux, sa vision des choses mais le lendemain des élections, des personnes avec des attachés-cases, des costumes-cravates et des chemises blanches viennent lui expliquer comment il doit agir en bon Président ».

Vladimir Poutine a conclu que sa priorité était la sécurité et donc la lutte contre le terrorisme.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s