Un tournant dans la campagne : ralliement de Dupont Aignan à Marine le Pen

marine-le-pen-nommera-nicolas-dupont-aignan-premier-ministre

Nombreux étaient ceux qui attendaient les consignes de vote du candidat souverainiste ayant enregistré 4,7% des voix au premier tour de l’élection présidentielle. Sa consigne a sonné comme un coup de tonnerre, samedi dernier : il votera et fera campagne pour Marine Le Pen. Un ralliement gaulliste de plus après celui de Marie-France Garaud.

Cette alliance patriote et républicaine a été concrétisée dans un communiqué autour de 6 engagements précis.

En effet, 6 engagements résument les modifications et précisions faites sur le programme de Marine Le Pen enrichi par celui de Nicolas Dupont-Aignan. Il est par exemple précisé que la contribution sociale à l’importation proposée par Marine Le Pen ne concernera que les produits qui concurrencent déloyalement la production française.

Mais la plus grande inflexion est sans doute résumée dans la phrase suivante « la transition de la monnaie unique à la monnaie commune européenne, n’est pas un préalable à toute politique économique ». Les positions anti-euro très clivantes de la ligne Philippot ont donc pris du recul dans ce ralliement de droite au profit de la ligne dite Marion.

Marine Le Pen a aussi annoncé dans une conférence de presse que NDA serait son Premier Ministre si jamais elle était élue.

Bien que réjouissant les électeurs frontistes, cette annonce a néanmoins provoqué quelques remous.

Et des défections d’abord, l’annonce de Nicolas Dupont-Aignan a été suivie entre autre par la démission du vice-président de Debout la France, Dominique Jamet. À Yerres, la propre ville du candidat, quelques petites réunions de riverains ont été organisées pour contester le choix de l’élu de l’Essonne.

Les responsables des Républicains s’y sont aussi donnés à cœur joie en traitant Dupont-Aignan de « collabo ». Bernard Accoyer l’a même accusé de « trahison ». Enfin c’est chez les personnalités du showbiz que les mots ont été les plus durs. Stéphane Guillon a même poussé l’affront en ironisant sur le décès de la mère du candidat rallié, survenu il y a quelques jours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s