Brigitte Bardot : « Je ne me suis pas battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne. »

bardot

A l’occasion de la sortie de son livre d’aphorismes, l’ancienne actrice s’exprimait dans les colonnes de l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, avec la liberté de ton qu’on lui connait. Parlant de l’Etat de la France, elle affirme : « J’ai été élevée dans l’honneur, le patriotisme, l’amour et le respect de mon pays. Quand je vois ce qu’il est devenu, je suis assez désespérée. Quand je constate ce qu’ils ont fait d’un pays dont la richesse intellectuelle, la qualité du langage, de l’écriture, la primauté en matière d’architecture, de mode, d’élégance, de patrimoine rayonnaient dans le monde entier, ça me déprime. »

Elle attribue cette régression, je cite : « À la gauche. Elle déteste tout ce qui est luxueux, élégant, tout ce qui sort un peu de l’ordinaire ».

Après avoir dit qu’elle appréciait Marine le Pen et François Fillon, elle conclue, sur la culture française, je cite encore :

« Je ne me suis pas battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s