Saint-Denis sous tension après une guérilla dans un lycée

Saint Denis violences lycée.jpg

Mardi d’importantes violences ont eu lieu lors d’une manifestation lycéenne à saint Denis. Entre 80 et 100 « jeunes » ont caillassé des policiers, incendié des poubelles et détruit du mobilier urbain. Ils ont aussi jeté des fumigènes dans l’enceinte du lycée Suger. Des départs d’incendies ont été déclenchés dans des toilettes et dans un escalier. Cinquante-cinq d’entre eux ont été placés en garde à vue et seulement 8 ont été présentés à la justice, mardi soir.

Quelle est la cause de ces évènement ?

Une des raisons pour expliquer de telles violences est encore l’affaire Théo. Mais les motivations restent difficiles à percevoir. La veille déjà la salle des proffesseurs avait reçu des morceaux de parpaings dans les vitres.

Quelle est la réaction de la classe politique ?

François fillon, premier ministre lors du quinquennat précédent, a déclaré que « Cette situation n’est pas tolérable, moi je ne la tolèrerai pas ! Les policiers, les gendarmes, les enseignants doivent être mieux soutenus ».

Marine Le Pen a aussi été virulente à l’encontre du gouvernement. Elle accuse le premier ministre d’être trop occupé à faire campagne contre le Front National pour faire son travail.

Bernard Cazeneuve a estimé : « Il appartient désormais à la justice d’établir les responsabilité et de sanctionner les auteurs de ces violences avec la plus grande sévérité ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s