La justice tente à nouveau de polluer la campagne de Marine Le Pen

55988-parlementstrasbourgjpg.jpg

Les percées sondagières des candidats de droite ne sont décidément pas du goût de la justice française qui persiste à jeter toutes ses forces de discrédit dans la bataille pour l’Elysée. Après avoir déstabilisé Fillon, les magistrats du parquet et leurs alliés médiatiques tentent de faire de même avec Marine Le Pen.

Le 15 décembre dernier, le parquet a ouvert une information judiciaire relative aux soupçons pesant sur les emplois des assistants parlementaires du Front national au Parlement Européen. Une première perquisition avait été menée au siège du FN à Nanterre. Une deuxième perquisition a eu lieu lundi soir, en l’absence de Marine Le Pen, en déplacement au Liban. Pour le parti populiste, cette seconde perquisition ne fait que trahir l’échec de la précédente, qui concernait déjà les mêmes faits présumés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s