A Paris, le Bal nègre est renommé Bal de la rue Blomet

photo-bal-negre
A Paris, le cabaret appelé « Le Bal nègre » a vu les débuts de la danseuse Joséphine Baker. Après avoir connu la gloire dans les années 20, il a été laissé à l’abandon.

Le cabaret a trouvé repreneur en 2010 et a été restauré. Il doit ouvrir le 21 mars, lors de la « journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale ». Mais le choix du nom « Bal nègre » a fait rugir le Conseil représentatif des associations noires.

Avant même son ouverture, le cabaret a dû faire face à une mise en demeure, une manifestation mais aussi des tags, des insultes et autres menaces. Face à la pression, le cabaret a donc été prudemment renommé « Bal de la Rue Blomet ». C’est la dernière victime du Conseil représentatif des associations noires, après les têtes-de-nègre en pâtisserie (en 2015) et le collier à l’esclavage en joaillerie (affaire Mango en 2013).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s