La presse de gauche est désertée même par ses journalistes

obs.jpg

Une fois n’est pas coutume, des militants de gauche sont favorables au licenciement. C’est ce que révèle le grand succès que rencontre le plan de départs volontaires proposé par le magazine gauchiste l’Obs à ses salariés.

41 dossiers ont été déposés sur 38 attendus, dont une vingtaine de rédacteurs. Le magazine, propriété du Monde, perd 3,5 millions d’euros chaque année.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s