AFP, à nouveau prise en flagrant délit de mensonge

afp.jpg

L’agence de presse suisse Romandie s’est permise d’interpeler l’Agence française de presse sur Twitter, dénonçant la diffusion par celle-ci d’une fausse information concernant la Russie, et la priant de cesser la diffusion d’informations erronées.

Le 31 décembre dernier, l’AFP a en effet intitulé l’une de ses dépêches : « Des hackers russes ont piraté un fournisseur d’électricité américain ». Son contenu était tiré d’un article du Washington Post affirmant que la compagnie d’électricité Burlington Electric avait été victime d’un piratage de la part de hackers russes. Mais il s’est rapidement avéré que l’article du Washington Post avait dramatisé la situation… Burlington Electric a effectué une vérification de ses ordinateurs et n’a finalement retrouvé la trace du logiciel espion que sur un seul ordinateur portable non-connecté au réseau.

La rédaction du journal a publié un rectificatif un peu plus tard. Trop tard, la nouvelle avait eu le temps de parvenir jusqu’à l’AFP qui s’est empressée de la relayer, reprenant presque le même titre, sans vérifier l’information. En se rendant compte de son erreur, l’agence de presse a ensuite rectifié l’information, sans s’excuser de son manque de professionnalisme…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s