Le vaccin contre le papillomavirus mis en cause devant le médiateur européen

vaccin-papillomavirus

Des médecins et chercheurs danois ont porté plainte contre l’Agence en charge des médicaments en Europe. Ils l’accusent d’avoir menti à propos des vaccins contre le cancer du col de l’utérus.

Ce vaccin contre le papillomavirus, connu sous le nom de Gardasil, fait partie des vaccins recommandés aux jeunes filles, à titre préventif. Pourtant, le bilan coûts-bénéfices de ce vaccin est contesté. D’une part, son efficacité dans la prévention dudit cancer n’est pas avérée. D’autre part, il peut emporter des effets secondaires handicapants, tels qu’une fatigue chronique ou encore des troubles de la mémoire.

C’est parce que l’agence européenne du médicament n’a pas voulu tenir compte de ces effets secondaires qu’une plaine a été déposée auprès du médiateur européen. Le Front national pointe une « connivence » entre l’agence et le laboratoire pharmaceutique Merck.

Une révélation qui jette encore davantage le discrédit sur la pseudo concertation citoyenne sur les vaccins. Celle-ci avait proposé d’étendre le vaccin contre le cancer du col de l’utérus… aux jeunes garçons.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s