Les ONG collaborent à l’invasion migratoire ?

D’après une information relayée par notre confrère Présent, une dizaine d’organisations non gouvernementales (ou ONG) auraient un fonctionnement des plus suspects. Parmi elles, on trouve Médecins Sans Frontière.

Ces ONG semblent se comporter comme des passeurs et donc comme des criminels.

La fondation néerlandaise Gefira a croisé les données issues de l’organisme onusien dénommé Haut-Commissariat aux Réfugiés sur les afflux d’immigrants clandestins en Méditerranée avec les données du site Marine Traffic qui suit les positions en temps réel des navires des ONG. Il en ressort un curieux constat. Les navires se dirigent vers les lieux supposés d’afflux desdits immigrants clandestins juste avant l’arrivée de ceux-ci.

C’est effectivement pour le moins étrange. Qu’est-ce que cela signifie ? 

Gefira semble avoir découvert le mode opératoire suivi. Les passeurs libyens appelleraient les gardes côtes italiens qui, à leur tour alerteraient les ONG sur les opérations de sauvetage à prévoir de façon imminente. Ce ne serait qu’à partir de là que les passeurs enverraient les embarcations chargées de clandestins.

Gefira a même mis sur son site Gefira.org, la description détaillée d’une journée d’opération de ce genre.

Autrement dit, ce sont les navires des ONG occidentales qui prennent en charge l’immigration clandestine en Europe depuis les côtes africaines.

Ce qui est d’autant plus irresponsable qu’inciter à l’immigration est fatalement à l’origine de décès. En 2016, à ce jour, on relèverait plus de 4000 morts par noyade. Cela représente une proportion infime des immigrants mais, manifestement, les organisations auto-proclamées humanitaires sont bien loin de sauver des vies comme c’est pourtant leur but affiché.

On peut cependant s’interroger sur l’instrumentalisation de ces ONG par les puissances d’argent voire les puissances étrangères qui les financent.

Par exemple IsraAid, qui est financée par le gouvernement israélien et le Comité Juif Américain. Ou encore l’organisation MOAS, qui est pointée du doigt par la fondation Gefira pour ses liens avec la société privée américaine Blackwater et l’armée américaine. Sans compter les ONG financées par l’inévitable milliardaire américain George Soros.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s