La phrase du jour est du journaliste et historien Jean Sévillia

bataille-d-al-sia-52-av-j-c

Il était interrogé par le quotidien Présent d’hier sur la bataille culturelle entre droite et gauche. Si l’enseignement, le monde médiatique ou le monde culturel restent des bastions de la gauche, Sévillia constate que plus de livres sont ouvertement orientés à droite qu’il y a quinze ans. Il constate aussi les records d’affluence au Puy du Fou ou d’audimat pour les émissions historiques.

Sévillia explique cet engouement des Français ainsi :

« L’enseignement de l’histoire est un désastre : on a cassé la chronologie, et on a privilégié des modules thématiques qui ne font qu’introduire de la confusion dans l’esprit des élèves tout en faisant l’impasse sur des pans entiers de notre passé. Mais, paradoxalement, ce naufrage de l’histoire officielle cohabite avec un profond désir d’histoire. Ce réflexe est assez logique : les Français sentent qu’on les a coupés de leurs racines mais cette rupture, précisément, les pousse à redécouvrir leurs racines. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s